Bourges, le blog de Roland NARBOUX


Roland NarbouxSite personnel sur Bourges avec des sujets comme les livres publiés par Roland Narboux, les sites internet, les blogs les conférences et des sujets comme les Alchimistes à Bourges, les souterrains de Bourges, Jacques Coeur et Agnès Sorel... etc

 RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL 

SOMMAIRE DU SITE

BIOGRAPHIE BLOG Roland LES ALCHIMISTES LES SOUTERRAINS JACQUES COEUR YEVRE ET MARAIS
AVERTISSEMENT
Dans cette page, j'ai placé tous les écrits que je place dans le blog, au cours du temps. Ce sont des petits articles, écrits souvent "à chaud", mais c'est une trace d'une certaine forme de pensée.
 
Retrouver
L'année 2011

 

l'année 2010
 
l'année 2009
 
l'année 2008
 
l'année 2007
PRESENTATION

Roland Narboux est berruyer d'adoption, il a fait toute sa carrière professionnelle à l'Aérospatiale de Bourges (32 ans) .

Il s'occupe dès 1989 d'écriture (La Bouinotte) et donne des conférences à l'Université Populaire. Il a écrit une dizaine d'ouvrages sur Bourges et le Cher les derniers étant consacrés à l'Histoire de Bourges au XXe siècle en trois volumes et aux souterrains de la cité de Jacques Coeur .

AUTEUR DE LIVRE
LES LIVRES DE ROLAND NARBOUX
LES SITES GERES Par Roland Narboux
Site Encyclopédie de Bourges
 
Site des Amis de jacques Coeur
 
Site Bourges-Info.com

Blogs :
Roland Narboux

Les Conférences
de Roland Narboux
Une douzaine de conférence par an, la dernière sur "l'influence d'Agnès Sorel sur la politique de CharlesVII".
Et "Bourges au féminin"

.

ELU DE BOURGES
Maire Adjoint de Bourges depuis 1995 ayant en charge aujourd'hui :
l'écologie
le chauffage urbain

ANNEE 2012 Les écrits du blog de Roland Narboux de Bourges
 
Meilleurs voeux à tous pour l'année 2013
 
26 décembre 2012 : Bataille autour du Conseil municipal de décembre
 
Cela fait 18 ans que j'assiste au Conseil municipal de Bourges et ils tournent souvent à la routine, avec un propos du maire ou un dossier important qu'il présente, comme le budget, et cela est suivi par la prise de parole des conseillers de l'Opposition, au nombre de 3 souvent et ces derniers mois de 3 ou 4, alors que du côté majorité, il y a peu de relance, parfois une précision du premier adjoint, et quelque fois une réplique de Philippe Gitton.
La semaine dernière, le Conseil devait être calme et même consensuel, car même le budget, compte tenu des contraintes actuelles dues à la crise et à la diminutions des versements de l'Etat, chacun devait être d'accord pour dire qu'il n'était pas simple de faire un budget très différent.
Je n'avais pas prévu que nous entrions dans la campagne électorale, dont la phase actuelle est curieuse puisque la droite et Serge Lepeltier ne sont pas encore partis, cela se décidera pour la tête de liste en mars avec la réponse du maire actuel.
Mais la campagne est partie à gauche entre les différents protagonistes du PS, du front de gauche dont les communistes toujours très présents dans le Cher, et d'une partie de l'extrême gauche avec Colette Cordat. car il y a compétition avec Irène Félix qui a déclaré sa candidature alors que Yann Galut, le turbulent député qui vibrionne dès qu'il sent qu'il fera le buzz, n'a pas dit son dernier mot et que Jean Michel Guérineau se tient en embuscade, étant revenu au Conseil municipal en prenant la première place des communistes, laissant Yannick Bedin jouer les seconds rôles.
Et la première demi-heure du dernier Conseil municipal a montré qu'Irène Félix entendait bien rester en tête, car en voulant exister à gauche face à ses petits camarades, elles a fait preuve d'une outrance dont on était plus trop habitué.
Des chiffres fantaisistes, des paroles malheureuses lorsque l'on sait ce que le Conseil général est capable de faire en matière de gestion, et on est pas passé très loin de l'injure et de l'insulte.
Ainsi va la politique avec ses outrances, avec une question, l'électeur moyen qui ne vient pas au Conseil municipal, comment fait-il pour s'y retrouver ?
19 décembre 2012 Comparer Sarkozy et Hollande
En cette fin d'année, je voudrais revenir sur la politique nationale en prenant le parti de comparer ce que fait le gouvernement actuel et les réactions engendrées, par rapport au gouvernement précédent.
je ne reviens pas sur le démantèlement des camps de Roms, par Manuel Valls, c'est strictement la même politique et les mêmes moyens politiciens utilisés il y a un an ou deux par Claude Guéant. Ce dernier était alors traité de "pseudo fasciste" alors que pour la même chose, le socialiste Valls est un "grand humaniste".
Sur l'audio-visuel, les socialistes dans l'opposition fustigeaient Sarkozy de se mêler de la télévision, des programmes, et de la nomination des responsables.
"Nous ne ferons jamais cela" crièrent les socialistes et cette semaine, la ministre de la Culture refaisait la grille de FR 3 et jetait aux orties le PDG M. Pflimlin !
Mais comme ce n'est plus Sarkozy qui parle, alors ça devient "normal".
Dernier et troisième point sur la justice et ce courrier manuscrit envoyé à un juge d'instruction sur une histoire de livre et de propos diffamatoire. Si M. Sarkozy qui ne fut pas toujours exempt de reproches dans ses relations avec le milieu judiciaire avait envoyé un tel courrier, qu'auraient dit les médias bien pensants ! Le mot forfaiture aurait été à la "Une" de Libération.
Mais là, avec F. Hollande, rien de tout cela.
Il y a donc une différence considérable dans les réactions des grands médias nationaux qui traitent avec beaucoup de mansuétude, les paroles et les actions, les mêmes qui passaient il y a un an pour des comportement dignes des "pétainistes".
Seule consolation, la population n'est pas dupe, et les sondages montrent à la fois le désenchantement et la réalité.

12 décembre 2012 : Nationaliser ou pas
 
Pas facile de gouverner, et surtout pour des avocats de gauche comme de droite, lorsqu'ils sont en prise avec des problèmes industriels pour lesquels ils n'ont aucune formation ni compétence.
Dans le cas de Florange, la situation est dramatique, chacun le sait, et il faut se poser deux questions :
- pourquoi M Mittal a-il pu racheter ce site, et qu'aucun industriel ou investisseur français n'ai fait une offre supérieure ?
- pourquoi ce site perd-il de l'argent ? Et une nationalisation en ferait-elle gagner ?
Non il faut rester sérieux, une partie du site gagne encore de l'argent, c'est la transformation a froid, alors que la fabrication de fonte et d'acier, le chaud en perd.
En effet, il n'y a plus assez de commande pour assurer la rentabilité car la demande d'acier a baissé, de par la crise et de nouvelles technologies de 25%.
Seules des installations très modernes et automatisées situées au bord de la mer en France peut encore être rentable.
Nationaliser un secteur concurrentiel un site n'a jamais permis d'obtenir des commandes nouvelles. Si il n'y a pas de commandes sur un produit donné, le fait de nationaliser ne sert a rien.
La solution est simple, mais dramatique et il ne faut pas se tromper, mais il faut reconvertir le site incriminé, il faut retrouver des activités dans un autre domaine, si possible pas trop éloigné du travail d'origine des personnels de l'entreprise que l'on doit fermer.
Ce n'est pas simple, lorsque Bourges a fermé ses hauts fourneaux a la fin du XIX siècle, les gens ont été reconvertis dans les industries de fabrications militaires..... Et ça a marché.
Lorsque les industries de fabrications d'armement a Bourges en baisse sensible ont cherché a se reconvertir dans une diversification civile, ça n'a pas marché.
 

5 décembre 2012 : 3 conditions pour une grande ville
 
Une ville qui se développe doit pouvoir bénéficier de plusieurs éléments importants.
Le premier c'est l'enseignement supérieur et si les plus de 4000 étudiants sont intéressants, il faut absolument que chacun se mobilise pour la future INSA, car ça, c'est du court terme.
le second élément, ce sont les communications routières et ferroviaires, il y a le TGV pour lequel tous les hommes politiques sont mobilisés, mais ce sera du très long terme.
En attendant le réseau routier si on excepte Paris et Tours / Angers / Nantes, est en panne, avec la liaison est et le Bourges / Châteauroux.
Enfin, autre réseau, informatique cette fois, Bourges est une ville qui doit être à la pointe du haut débit.
La Ville de Bourges, à partir de 2013, va déployer le très haut débit au moyen de la fibre optique. Elle va devenir la troisième ville de la région Centre (après Tours et Orléans) à être fibrée : Bourges confirme sa vocation de "ville numérique". Grâce à Orange qui prend en charge l’ensemble des travaux, la Ville de Bourges couvrira en cinq ans la totalité du territoire communal.
C'est très encourageant, mais en attendant, il y a des quartiers qui sont éloignés du centre de distribution et qui ont un ADSL d'il y a 10 ans.

28 novembre 2012 : certains déshonorent l'UMP
 
Il ne fait pas bon de se présenter comme adhérent ou militant de l'UMP.
Il semble bien qu'il y ait eu des problèmes dans quelques fédérations, même si dans la majorité, comme à Bourges tout semble avoir été correct et honnête.
Mais le fait, dans une élection de "bourrer les urnes" est tout simplement révoltant, certains ne méritent pas de vivre dans une démocratie même imparfaite comme la notre.
La démocratie, on pouvait pensait qu'en France, elle était unanimement adoptée, et bien non, il y a des tricheurs, des menteurs, des maffieux.
Et rassurez vous on trouve ce comportement actuel dans l'UMP dans d'autres partis politiques français.
Cela s'est vu au PS, il y a quelques années, mais de manière plus feutrée, moins fanatisée que ces derniers jours.
Car certains sont capables de tout pour faire gagner leur poulain, et pour les historiens locaux, chacun retrouvera des fraudes massives à Bourges lors d'élections cantonales et ... sans doute plus.
C'était dans les années 1970, avec des militants quelque peu staliniens qui avaient pour méthode à l'époque des urnes en bois d'avoir lorsque l'on mettait les paquets de 100 bulletins dans une grosse enveloppe interversaient une enveloppe qu'ils avaient préparé et tenaient sous leur pull over et qui comportaient à 90 % des bulletins pour leur poulain et ils inversaient avec une enveloppe de 100 qui pouvait être de 50/50, et un peu de brouhaha et le tour était joué, même pas besoins de changer les émargement.
C'était performant ... jusqu'au jour ou certain furent pris et condamnés par la justice.
De même avant les urnes transparentes, certains mettaient plusieurs bulletins dans une urne et l'enveloppe dans l'urne laissait partir ces bulletins retrouvés sans enveloppe.... il fallait alors émarger.
Et tout cela c'était à Bourges dans les années 1980 !
 
21 novembre 2012 Le 2 eme Forum social de Bourges
 
J'ai assisté à toutes les soirées du Forum social de Bourges, et c'est bien un lieu d'écoute et de réflexion, mais il apparaît que rien n'est simple pour entraîner davantage la population vers le sport, la culture, la solidarité ou le social.
L'individualisme gagne du terrain même si, de manière paradoxale les réseaux sociaux se développent.
Georges Buisson fera un constat, avec tout l'argent que met l'Etat dans la Culture, avec les aides multiples et souvent considérables des collectivités vers la Culture, eh bien le nombre de personnes qui fréquentent les lieux culturels n'augmentent pas.....
A Bourges, ville de culture importante pour une cité de cet ordre, il faut juste savoir que 14 à 15 Millions d'euros sont affectés à la Culture par an.
Et il faut ajouter les investissements comme l'école de musique et de danse, avec un coût de 20 millions d'eurios et demain la Maison de la Culture pour un montant identique !
Il y a de l'argent public, et chacun aimerait que la culture puisse toucher davantage de gens, davantage de jeunes et davantage de personnes démunies.
 
14 novembre 2012 : le gaz de schiste
 
Un mot à propos du rapport Gallois sur le gaz de schiste, et notre pays qui le refuse est tout de même curieux.
Qu'il refuse ce type d'obtention du gaz souterrain avec le système de fracturation, qui n'est pas exempt de difficultés majeures, , en particulier sur la qualité de l'eau des nappes phréatiques situées a proximité.
Aussi, la. prudence s'impose, mais prudence ne signifie pas refus dogmatique, et Louis Gallois préconisait de faire des recherches et il ajoutait même des recherches avec l'Allemagne, sur des moyens plus propres pour obtenir ce gaz de schiste.pour lui, la clé, c'est la recherche et l'innovation qui doivent primer !
La recherche et l'innovation, c'est ce qui a permis a Airbus de devenir.... Avec entre autres les Allemands au début en tout cas d'être désormais le numéro 1 mondial.
Donc lançons au plus vite la recherche sur le gaz de schiste et les moyens de l'obtenir en dehors des Bové, Placé, et autres Ayatollah de l'écologie.
7 novembre 2012 : souvenirs sur Louis Gallois
 
On parle beaucoup de Louis Gallois ces derniers temps, et cela me rappelle une anecdote qui date de presque une vingtaine d'années.
C'était en 1993, Louis Gallois était le PDG d'Aérospatiale, il avait remplacé Henri Martre en juillet de l'année précédent, et il passait pour un grand industriel qui avait une vision stratégique pour son entreprise, il était passé par la SNECMA avant de venir à Aerospatiale pour près de 5 ans, appelé alors à la SNCF....
Comme d'autres cadres, je l'avais rencontré à Bourges et à Montmorency, lors de grandes réunions au cours desquelles il exposait l'avenir de la société. J'avais eu des contacts intéressants lorsqu'il vint à Bourges visiter l'usine, accompagné dans certains secteurs uniquement par le directeur du site, Philippe Le Corviger, et dans d'autres secteurs avec un tout petit comité, nous lui avions montré notre usine, pour ma part, il s'agissait de lui faire voir notre atelier flexible N°1 dont nous étions très fiers, et je savais qu'il y en avait aussi un en cours d'installation à la SNECMA et qu'il connaissait le sujet.
Il avait d'ailleurs conclu, que les ateliers flexibles avaient une vertu peu prévisible : ils étaient d'une propreté remarquable, rangés d'une manière impeccable car il fallait faire fonctionner les chariot filoguidés dans les allées qui ne pouvaient pas être encombrées comme c'est le cas des ateliers de mécanique en général !
Et puis en juin 1993, j'étais alors devenu le chef du projet de Gestion de Production (GPAO ) d'Aerospatiale Bourges appelé Paradi, un projet novateur réalisé au niveau européen, par 6 pays, j'avais eu la responsabilité d'un stand au Salon du Bourget, et nous avions mis en scène nos projets, matériels et logiciels, et le matin de l'inauguration, chacun attendait le président Mitterrand, je vérifiais avec des ingénieurs et techniciens de Bourges si tout fonctionnait parfaitement, je vis arriver dans l'allée, un homme seul que je reconnus, c'était le PDG, Louis Gallois.
Mes collègues en profitèrent pour s'éclipser ... me laissant seul et "mon" PDG s'arrêta, il s'agissait d'un stand Aerospatiale, et il me posa mille et une questions sur la gestion de production de demain, sur les réseaux, sur les logiciels utilisés, juste à temps,sur les robots mis en place et il fut surpris lorsque je lui ai dit que d'ici, au Bourget, nous pouvions piloter un atelier à 250 kilomètres de distance , c'est à dire envoyer des ordres dans un atelier de Bourges en temps réel, afin de faire réaliser de manière automatique telle pièce mécanique..... Par ses questions et son écoute, il m'avait beaucoup impressionné, nous encourageant à poursuivre ainsi dans la recherche de solutions nouvelles, pertinentes et économiques.
Nous étions en 1993, il y a presque 20 ans. J'en garde un souvenir ému, c'est toujours un grand homme !
C'est avec ce type d'innovations qu'Aerospatiale, puis MBDA ou EADS sont restées des firmes qui fabriquent encore en France, avec réactivité en tenant les délais et les prix.
 
L'ouvrage en cours d'écriture avec l'association PABB sur "l'Histoire des Missiles à Bourges - 1950 - 2010" apportera des éléments complémentaires.
31 octobre 2012 : PLU et étallement des lotissements
 
Ces derniers jours, plusieurs personnes de l'Opposition ont commenté mon intervention au dernier Conseil municipal sur le PLU. J'avais dit et je le répète, mais il n'y avait plus de terrains à construire sur la commune de Bourges vers 1998 et c'est le POS qui a mis en zones AU, c'est à dire A Urbaniser, à aménager pour construire à Bourges et le POS a remis plusieurs centaines d'hectares pour les personnes qui voulaient une petite maison....
Et c'est ainsi que vont se faire de nombreuses parcelles dans plusieurs quartiers de Bourges :
- La zone du canal ou de Vauvert
- Maréchal Juin en face du Creps.
- Lazenay
- le lotissement de la pyro
- -le clos Jacques Coeur
- Pignoux
- Les jardin d'Auron ... et quelques autres.
Question : qu'auraient fait ces personnes qui sont dans les maisons et petits immeuble s'ils n'avaient pas pu habiter dans ces lotissement ? Et bien ils seraient restés dans des logements qui ne correspondent pas à leur souhaits, ou ils seraient allés à Berry-Bouy, Marmagne ou Plaimpied.... C'est mieux en déplacement et en étalement ?
Je persiste à dire que si il n'y avait pas eu le PLU qui a augmenté le nombre de terrains à construire à Bourges, il y aurait moins d'habitants à Bourges même si, et je me souviens d'une analyse sur ce sujet il y a 6 ou 8 ans, que j'avais demandé et qui montrait que sur les personnes qui allaient venir habiter un lotissement nouveau, Marie galante ou Canal, il y avait environ 1/4 qui venaient de l'extérieur, de très loin, Paris ou autre grande ville lointaine, 1/4 qui venait de communes de l'agglomération de Bourges, et une moitié, 1/2 qui logeaient dans la commune de Bourges et changeaient de logement. Ils étaient en immeuble ou dans un immeuble un peu vétuste du centre-ville et aspiraient à une maison individuelles ou à un appartement dans un petit immeuble neuf, tout en restant dans la ville principale pour ses aspect de proximité des collèges et lycées, des installations sportives ou encore de l'Ecole de Danse et de Musique....
Il faut donc là encore faire preuve de pédagogie,

24 octobre 2012 : La place de la voiture en ville
 
La place de la voiture en ville et en centre ville pose problème, c'est une préoccupation essentielle de nos concitoyens et dans des directions opposées.
Il semble que les Berruyers prennent davantage la voiture que dans des villes équivalentes et les raisons sont les suivantes : il est facile de circuler dans notre cité et quoique certains en disent, il est aisé de se garer.
Chacun doit reconnaître que la voiture est un élément essentiel de notre liberté de nous mouvoir.
Il faut pourtant dire que la ville de Bourges, historique au possible n'a pas été conçue et réalisée pour la voiture, un peu pour le cheval et beaucoup pour le piéton habile par ailleurs sur les pavés mouillés.
J'ai toujours dit qu'il fallait favoriser la marche à pied en centre ville et samedi dernier par exemple, il y avait foule dans les rues de Bourges piétonnes ou pas.
Mais aujourd'hui, il faut revitaliser le commerce en centre ville et dans ce sens Avaricum est un vrai pari, le seul ou presque pour redonner un peu de boost à ce type de commerce.
EN effet, la génération nouvelle vient "se balader en centre ville", mais achète sur Internet chez Amazone ou "au bon coin", et elle va faire les gros achats route de La Charité ou celle de Saint Doulchard.
Il est juste de dire que pour acheter des matériaux, Brico Dépôt ou Leroy Merlin sont biens là où ils sont, de même pour les produits du jardin, Jardiland et c'est Villa Verde pas mal, mais des magasins comme Cultura ou Jouets Plus, comme ils seraient mieux en centre ville....
Et puis ces dernières années, on a vu apparaître dans ces routes qui sont des hangars à vendre, des restaurants, et oui, on va au restau, en voiture et en zone commerciale ou industrielle.
Lamentable !
Quitte à prendre la voiture pour s'échapper de la ville, elle est où la petite auberge sympa en bordure de l'Yèvre ?
C'est bien un problème de génération et de comportement et ça, c'est comme l'utilisation du téléphone ou du smatphone, on ne peut pas lutter !

17 octobre 2012 le mariage gay et la suite, Sarko one et les Roms.
 
Le mariage gay est a l'ordre du jour. Pourquoi pas, personnellement je pense qu'il y a d'autres sujets et priorités plus urgent comme la re industrialisation du pays ou les économies d'énergie.
Mais pour une telle loi, il n'y aura jamais de bon moment pour que le parlement légifère.
Sur le fond, je conçois que marier deux hommes ou deux femmes pose problème pour certains de mes collègues élus.
Pour ma part, je suis un légaliste et la loi doit s'appliquer, même si au fond de moi, il y a une certaine réticence sachant que certains articles devront être modifiés.
Sur un plan plus polémique et plus politique, je remarque que le mariage pour tous, c'est bien pour tous... Sauf pour notre Président de la République. Et puis célébrant de nombreux mariages, je ne peux cacher qu'il y a de moins en moins de gens qui se marient, la baisse est considérable a Bourges comme ailleurs et puis, dans les grandes métropoles, alors que je viens de fêter mes 43 ans de mariage, il y a 1 mariage sur 2 qui ne tient pas !
Le mariage entre homo, c'est un épi phénomène, qui me semble inéluctable dans notre société actuelle.
Deux autres sujets, le premier, c'est le traitement qui est fait dans le démantèlement des camps de Roms, il y a un an, Guéant était un fasciste lorsqu'il faisait ce type d'actions, aujourd'hui, Valls fait strictement la même chose, avec les mêmes méthodes, mais cette fois c'est bien. Plus personne ou presque ne hurle !
Et puis l'avion "Sarko One" cet Airbus présidentiel qui a été critiqué par les socialistes de la manière la plus virulente, et bien après un peu de cinéma , le président Hollande finalement l'utilise, c'est vrai qu'aller en Afrique en pédalo c'est pas facile, et Hollande a pris l'avion de Sarko !
Y-a-t-il un socialiste pour dire aujourd'hui que les diatribes contre cet avion, c'était pas bien, c'était une erreur !

10 octobre 2012 : l'économique en France et à Bourges
 
L'économique est la clé de l'expansion d'une ville, d'une agglomération et à chaque passage sur la route dite de Saint Florent, on voit de nouveaux bâtiments se construire....
La vitesse de l'automobile ne permet pas, à 90 ou 110 à l'heure de savoir de quelles types d'entreprises il s'agit, d'ailleurs le vocabulaire a changé, plus personne ne parle d'usines, peu d'industrie, non, le mot tendance, c'est parc d'activités.
Or, il y a plusieurs types d'activités et beaucoup moins d'industrie.
Donc dans cette zone appelée par les plus anciens le PIPACT, se trouve des entreprises industrielles comme Auxitrol (Esterline) avec 400 employés.
Puis l'entreprise Bouygues, cette fois il y a autant de personnels, mais c'est un centre d'appel, une activité du tertiaire.
Et puis de nombreux hangars ont "poussé", c'est le cas de plusieurs entrepôts que l'on baptise activité logistique qui engendrent une forte activité routière, et peu de personnel.
Oui, c'est la distribution de produits fabriqués en Chine et vendus chez nous... Cela peut il durer si l'on ne fabrique plus rien, même si on a des idées ?
Alors attention, notre point faible en France, c'est l'industrie manufacturière, avec des exemples comme le belge Recticel qui termine une usine qui va employer 50 à 100 personnes dans la fabrication de panneaux pour les habitations.
Il y a donc hangar et hangar, et c'est l'Industrie que nous devons accueillir le mieux possible !
Les travaux à Bourges se poursuivent, sous le signe de la qualité et de la réponse aux demandes de nos concitoyens. Un bel exemple avec la rue Marcel Haegelen dont on peut commencer à voir les premiers résultats, avec une partie qui en voix d'être terminée, c'est bien conçu, et d'une qualité exemplaire. C'est identique dans ce faubourg de la ville qu'au centre historique, devant la cathédrale ou le palais Jacques Coeur.
Et encore les arbres ne sont pas encore plantés.
 
3 octobre 2012 : la sidérurgie et Mittal ... et Montebourg.
 
Un mot sur le national et M de Montebourg qui, avec ses coups de menton, devient moins fier face aux difficultés. Que n'a-t-on pas dit sur l'échec de Nicolas Sarkozy à Gondrange ou rien n'a été fait.... mais avec François Hollande, ce serait autre chose, et ... c'est pareil, pas plus de résultats.
Chacun doit savoir les limites des hommes politiques face au monde de l'entreprise surtout lorsqu'elle est devenue planétaire.
Une question encore, ces deux Hauts Fourneaux de Florange devait fermer en 2003 je crois, car Arcelor qui en était propriétaire était en déficit sur ce plan de l'acier...; et c'est M Mittal qui est venu pour les sauver et les a acheter.
mais avec la baisse de la demande d'acier due à la crise et une stratégie de M Mittal qui gère une bonne partie de l'acier mondial, il a décidé finalement de ne plus faire repartir les 2 haut fourneaux.
Alors pourquoi aucun français, aucune entreprise européenne ne s'est portée à l'acquisition des ces moyens considérables de fabrication ?
Reprocher à M Mittal de les arrêter n'est pas sérieux, il faut trouve un vrai repreneur et non pas un "Tapi bis", car l'Etat va sans doute aider à une reprise mais ensuite, il faut être compétitif et trouver des marchés pour écouler l'acier ainsi produit.
Qui se lance dans ce rachat ? C'est pourtant la seule solution.
26 Septembre 2012 : Les Etablissements Monin ont eu 100 ans.
 
Commémorer cet anniversaire, c'est positiver en un temps ou l'on ne parle que de faillites, de fermetures d'usines, de licenciements et là nous avons une firme qui fonctionne bien et qui est connue dans des pays sur les 5 continents.
Mais lorsque "ça va bien", cela n'intéresse pas beaucoup de monde et c'est dommage.
La fête fut belle, malgré la pluie, mais le Berruyers fut, semble-t-il tenu a l'écart. D'autant plus qu'il y a régulièrement de portes ouvertes.
La ville me semble-il avait fait son travail, le nom de Georges Monin, le fondateur a été donné a une petite rue donnant sur l'entreprise, et pour les 100 ans , "on" a prêté le jardin de l'Archeveché, en échange, le Berruyer aurait pu avoir un verre de sirop...... Pas simple
Je crois que nous devrions davantage valoriser nos entreprises, et alors que l'on reparle de feu le SIRITT, nous devrions réfléchir à un salon sur une semaine alliant, sciences, technologie et entreprises, comprenant un volet national et une vue globale de nos entreprises, car il y a une fierté de ceux qui y travaillent et de leurs familles.
Bourges ville de patrimoine, c'est sûr, mais ce fut aussi la ville qui a produit l'Exocet, qui a fait du Concordre, qui fait des mécanismes pour Ariane, qui a un des plus important banc d'essai des stato réacteurs, et n'oublions pas autour, Michelin, Rians, Réhau, Esterline, et .... Monin.
La boucle est bouclée.
nota au BR : si il y a une faute d'orthographe, vous n'êtes pas obligé d'en faire 10 lignes dans le BR du dimanche, même si ça peut être drôle, il y a des sujets à mon sens plus intéressants....
19 septembre 2012 Retour a Bourges
 
Sur le blog après un été a écrire sur le national.
Un Berruyer qui a quitté notre ville fin juin et revient au bout de 3 mois, que constate-t-il ?
- Il a raté le festival Un été a Bourges qui dure tous les soirs de l'été, c'est gratuit et pourtant de grande qualité. Le spectacle "breton" a ravi le très nombreux public samedi dernier.
- Il découvre que le centre commercial Avaricum est toujours au même point, et on lui susurre qu'il faut attendre encore un mois pour savoir si il se fera ou pas....
- Il tombe sur le c.. en apprenant que les travaux de la Maison de la Culture sont stoppés au moins pour deux ans, et que la future maison a du plomb Dans l'aile sur cet emplacement. Et la cause c'est l'archéologie... Et la notre Berruyer n'y comprend plus rien.
- il apprend en lisant le Berry que le TGV est toujours dans l'actualité, mais il ne prend pas d'avance, en juin 2013, on s'en reparle, et si c'est toujours oui, alors deux ou trois ans d'études sur le faisceau de 100 km de large, avant 6 ou 7 ans pour que ce faisceau passe a 1 ou 2 km de large, et le coût du projet reste de 13 milliards d'euros.
- enfin sur le plan politique, il lit le blog de Mme Irene Félix qui se présente aux municipales de 2014 a Bourges... Prenant de vitesse Yann Galut et le front de gauche local.
- et puis circulant dans la ville, il voit des travaux "partout" comme il l'entend dire, Haegelen, Route de Dun, avenue de St Amand, ...... Etc .
- Et il se rappelle avoir beaucoup entendu parler des filles de Bourges aux JO de Londres, qui sont devenues célèbres en quelques beaux matchs.

12 septembre 2012 : le réveil du Président Pépère
 
J'ai écouté le Président Hollande, de ce que j'ai compris, et bien Pépère se rebiffe, et il vient de trouver 30 milliards.... 10 chez les uns, 10 chez les autres, .... Et bien nous verrons, mais tout ça c'est pas un peu du Sarkozisme ?
2000 a 3000 personnes sont concernés dans la partie des 75 %, ce qui fait très peu pour les 30 milliards a trouver, mais c'est très populaire, qui est contre le "faire payer les riches ? ", personne, ça ne sert a rien sur le plan économique mais ça fait du bien!
Seulement cela va rapporter 350 millions d'euros, il faut donc en trouver ailleurs et les hausses d'impôts des classes moyennes, cela va rapporter 3,6 milliards (oui milliards) d'euros.
C'est ce que Sarkozy n'avait pas compris,
C'est la méthode de la rustine,
2 ans pour redresser le pays, donc, comme dans deux ans, il y aura eu les municipales qui seront sans doute perdues par la gauche et que la situation économique n'aura pas changé, alors comme Mitterrand remplaçant Mauroy, et bien Hollande remplacera Ayrault par une femme du nord.....
En résumé, ce que dit le Président est assez,bien ,mais on ne le croit pas, comme on n'aurait pas cru un autre Président.... Je pense qu'ils ne maîtrisent rien, car la désindustrialisation du pays est beaucoup trop avancée.
Sur l'énergie, attention, on ne construit plus de centrales nucléaire, on les maintient et on les prolonge, mais comme on ne fait pas encore assez d'économie, et que les constructions d'éoliennes sont faibles.... Il faudra relancer des centrales au gaz et sans doute .... Au charbon !
Noté : c'est fini, il n'y aura plus de cafouillage !
 
La semaine prochaine, je reprends le blog plus local.
5 septembre 2012 : Le Président "pépère" se réveille ?
Alors il se réveille notre Président normal et pépère, alors que la France a 3 millions de chômeurs, (méme si ce phenomene est ancien) que notre commerce extérieur est de plus en plus déficitaire, Et qu'il découvre la crise.
Sur la rentrée, la communication du gouvernement c'est du Pipo, il est dit que la rentrée va bien se passer, car les premières mesures ont été prises, en effet, après la "casse de l'EN par M Sarkozy", on a ajouté 1000 + 2000 postes.... Et cela a suffit, mais savez vous qu'il y a 800 000 personnels dans l'Education nationale et le fait d'en ajouter 3000 et tout est résolu ! De qui se moque-t-on ?
C'est la rentrée littéraire et 650 livres sortent en librairie, et il y a en a 3 dont il est question partout : ceux qui relatent les aventures amoureuses de notre Président, avec son Ex et sa nouvelle compagne. Alors être normal aujourd'hui, c'est avoir une compagne et une maitresse, des enfants ....
quant a la crise, elle était il y a un an minimisée par les socialistes qui trouvaient alors que M Sarkozy en parlait trop, en faisait trop afin de dramatiser la situation pour emporter les élections.... Et aujourd'hui, M Hollande après 4 mois de pouvoir et un certain nombre de commissions et autres comités Théodule affirme que la crise est très grave.
Oui il s'est réveillé pépère, mais constate enfin, sans apporter aucune solution, ah si, 3 a 6 centimes de moins sur l'essence !
Le "plus"d'un gouvernement social démocrate, c'est généralement une meilleure répartition de la richesse d'un pays, c'est sur le plan social une redistribution plus juste des gains de chacun, selon un principe de solidarité. Mais cela ne fonctionne qui si il y a des gains, si le pays a quelques chose a redistribuer, si il fait globalement des gains et des bénéfices et n'accumule pas les dettes comme aujourd'hui.
Tout est la, pour distribuer plus justement et avoir "du grain a moudre", il faut engranger du grain et c'est ce que nous ne faisons plus.

 
29 août 2012 : François Hollande
Finalement, la politique actuelle de François Hollande, le président Pépère, va bien, et si les sondages baissent pour lui, ce sont ses électeurs les plus a gauche qui le lâchent, et les autres suivent, une sorte de dégringolade.
Mais il suit une politique "Sarkozy", sans Sarkozy. Prenons par exemple les Roms, les camps sont démantelés a Evry par Manuel Vals avec les mêmes bulldozers que ceux utilises l'an dernier par Claude Guéant. Et les bonnes âmes socialistes applaudissent alors que l'an dernier, elles étaient offusquées.
Pour le nucléaire, c'est bien, Arnaud Montebourg parle comme le faisait Eric Besson et il utilise la même phrase que Nicolas Sarkozy en 2010 lorsqu'il parlait du Nucléaire comme une "énergie d'avenir".. Il faut que la partie nucléaire du pays baisse progressivement avec des économies de chacun d'entre nous et par l'utilisation massive des énergies renouvelables, sauf que les français ne sont pas prêts pour faire des économies, pas plus prêts pour payer plus leur électricité et pas d'accord pour accueillir des éoliennes au fond de leur jardin....
Seule grande différence avec l'équipe précédente, c'est l'immobilisme, Nicolas Sarkozy en faisait trop, François Hollande n'en fait pas trop, pépère je vous dis et aucune perspective et surtout une vision de la crise très en retrait par rapport à la réalité, avec une volonté de développer les emplois publics ou aidés ce qui ne va pas dans le bon sens.
Seul vérité : le réveil va être difficile, très difficile et certains regretteront bientôt Sarko et ses défauts.
21 août 2012 : réflexions politiques nationales
Il est vrai que les problèmes humains posés par les Roms, les "sans-papiers", les exclus, sont douloureux et les solutions ne sont pas évidentes. Il faut trouver des solutions pérennes et visiblement les gouvernements passent, les problèmes subsistent. Souhaitons que M. Valls trouve pour ces personnes, ce qu'elles attendent dans un pays comme le notre, sans pour autant créer des antagonistes entre certaines populations, alors même qu'une partie de la population souffre elle aussi de cette crise.
Mais là où je suis surpris, c'est par le changement de comportement de nos médias nationaux sur ces sujets et en particulier sur les camps de Roms que le ministre socialiste de l'intérieur a fait démantelé.
C'est ce que fit M Guéant et Sarkozy l'an dernier, et qu'avons nous pas entendu ? des fachos, un prêtre priant pour la mort de M Sarkozy et le pape lui-même s'interrogeant sur la France ....Bref, ces hommes politiques de droite en démantelant les camps de Roms se conduisaient comme des monstres....
Et cette année, rien ou pas grand chose alors que M Valls fait strictement la même chose, mais un démantèlement de camps par un socialiste, ça ne fait pas la une des journaux, c'est normal ! C'est là où je ne comprends plus. Quels médias avons-nous ? Il y a bien deux poids deux mesures. C'était bien une forme de haine envers Sarkozy qui se démontre chaque jour.
 
quelques réflexions, sur la crise en Syrie et le président Hollande, qui est en vacances lui aussi et "il suit cette affaire", c'est à dire un massacre programmé.
C'est vrai que M Sarkozy serait allé, deux fois à Moscou, une fois à Pékin, aurait vu six fois Mme Merkel et trois fois M Cameron, il aurait fait quatre conférences de presse et avec BHL aurait lancé une pétition mondiale sous les critiques de la gauche . Peut être sans résultats, c'est vrai, mais au moins il bougeait, il cherchait des solutions en rencontrant ses homologues.
Notre nouveau président, que l'on appelle Pépère ou Planplan est en vacances.... et c'est certain qu'il ne peut pas être critiqué pour s'occuper de tout.... C'est une stratégie qui peut fonctionner, car la Syrie, c'est loin et on ne peut plus y faire du touriste alors que voulez vous, ils ont bien le droit de s'entre-tuer !
Non, cette inaction, c'est peut être le début du vrai visage de "Flamby".
Localement, c'est Doux à Blancafort qui fait débat et là, les propos des socialistes locaux sont surprenants, ils ont tous les pouvoirs département, région, état; tout, et visiblement, je souhaite me tromper, mais ils ne peuvent rien faire. Ils se heurtent aux dures réalités économiques du pays.
M Montebourg qui a disparu depuis 3 semaines du paysage politique, les dindes ça devrait l'intéresser...
a suivre
 

10 juillet : sommet de Rio+ 20
 
A la suite du sommet de Rio, avec 191 pays qui se sont réunis, 20 ans après, et un nouvel échec, je vais profiter des deux mois qui viennent pour traiter les sujets relatifs a l'écologie et au développement durable, que ce soit au niveau de la planète en restant modeste qu'au niveau du pays ou de notre ville de Bourges.
L'écologie c'est compliqué, ça touche mille et uns sujets, et c'est l'avenir de la planète qui est en jeu, c'est a dire que pour un adulte aujourd'hui, il n'a sans doute pas grand chose a changer pour lui même dans les 30 prochaines années.
Si l'on prend ces 30 ans, en arrière cela fait 1982, notre existence a t elle été modifiée par le climat, par l'énergie, par les ressources pétrolières .... Non pas pour les pays développés comme nous.
Nous vivons en moyenne mieux, nous vivons plus longtemps, et nous n'avons pas changé notre mode de vie. Nous chauffons nos maisons sensiblement comme en 1982... Même si cela nous coûte un peu plus cher, quant a l'utilisation de la voiture nous l'avons amplifié.
Bien sur c'est une moyenne et il y a des gens qui vivent plus mal, mais ce n'est pas trop a cause de mesures écologiques, c'est la répartition des industries au niveau de la planète.
Donc, le problème de l'écologie ne nous a pas touché dans notre vie quotidienne.
Pourtant, de nombreux paramètres se sont détériores sur notre planète, c'est le dérèglement climatique avec un fort réchauffement dans certaines zones, a titre certains pays d'Afrique déjà Dans la misère sont a l'agonie, par manque d'eau.....
Le poisson dans nos mers disparaît par la pêche intensive, les ressources comme le pétrole ou le gaz diminuent, se raréfient et deviennent plus chères, et les glaces des pôles fondent , les pesticides sont très présents, dans nos eaux ou nos aliments,
En claire les courbes vont dans le mauvais sens, et nous ne bougeons pas.
Pourquoi ? Simplement parce que nous, les nantis occidentaux, nous ne voulons pas changer notre mode de vie, et les pays émergents ne veulent pas arrêter leur hausse du niveau d évier, ils sont encore si loin du notre. Alors nul ne bouge.
A suivre
Ce qui est fait a Bourges sur ce plan, le bien, le moyen et l'insuffisant.
 
 

13 juin 2012 : Législatives, Hollande et la suite
 
Curieux pays qui vote pour élire un President de la République et les électeurs vont massivement mettre leur bulletin dans une urne et lorsque le pouvoir exécutif est Elu, et qu'il reste a élire les députés c'est a dire le pouvoir législatif, et la une forte proportion des francais qui ne se sont pas déplacé alors que c'est essentiel.
Et puis une sorte de repli sur le local alors que le député ne devrait pas être le député de Vierzon, de Bourges ou du XCher, mais le député de la République. Les lois votées, c'est pour tout les français.
Le député propose les lois et vote les lois.... Ce que chacun semble avoir oublié.
Dans le Cher et a Bourges, comme prévu, le Bourges / Vierzon restera a gauche toute. Nicolas Sansu est certain d'être élu.
Pour les deux autres circonscriptions, si la gauche semble en bonne posture, rien n'est joué, et il faut rester prudent.
La suite dimanche prochain.
 
Et puis l'affaire Trieweiler et la fin du président normal. Il n'a suffit que d'un mois pour voir s'effriter en un twitte l'image d'un François Hollande qui nous a pris un peu pour des gogos. Il est pris entre deux femme, une ex et une nouvelle, laquelle, chacun le savait n'était pas simple, jalouse et autoritaire, voulant se mêler de tout, alors qu'elle n'est rine dans notre République.
Et quant on pense à ce qu'a subit Sarkozy pendant 5 ans, et bien chacun son tour, l'épisode Hollande / Trierweiler / Royal devrait occuper les médias en manque de Sarkozy pendant plusieurs mois.
Finalement, après Strauss Khan le débauché, c'est un vaudeville que nous apportent les socialistes de M. Hollande.
Alors, ou bien le Président devra faire taire sa compagne ou en trouve rune autre.... à suivre
 

30 mai 2012 : Notre rubrique "la mauvaise foi .... change de camp :"
 
Mme Taubira a la justice, quelle erreur de casting, alors qu'il y avait au PS un homme qui avait ses preuves au niveau de la justice, André Valini. mais il fallait mettre la dame qui a toute de même fait perdre Lionel Jospin en 2002!
En plus, l'angélisme avec Mme Taubira est de retour....
Sur François Hollande, ce n'est pas en prenant le train qu'il va résoudre les problèmes des français sans emploi... Et puis, j'ai le souvenir d'un President de la république qui avait quelque problèmes de comportement et descendit du train vers Montbrison, c'était Paul Deschanel.
Plus sérieux, sur le retrait des troupes en Afghanistan, les combattants a fin 2012, puis le reste, 1500 hommes en 2013, c'était simplement le plan de Nicolas Sarkozy !!! Mais ça il ne faut pas le dire.
Et lorsque le Président s'est adressé aux soldats la bas, il leur a dit, droit dans les yeux, " vous serez rentrés chez vous avant Noël"... C'est bien, sauf que ces soldats a qui il s'adressait, savaient depuis longtemps qu'ils seraient rentres a Noël, c' était leur contrat, ils ne restent pas plusieurs années en opération, ils rentrent régulièrement chez eux. Et c'est a ceux qui devaient venir les remplacer de leur dire qu'ils n'iront pas en Afghanistan.
 

23 mai 2012 : Le président Hollande, les débuts
 
Quelques réflexions après l'important changement à la suite des élections présidentielles:
Le Président :
Globalement, François Hollande, après une semaine et quelques rendez-vous importants, s'en sort bien. Il a le comportement d'un Président.
Un seul point noir, le discours raté de l'Elysée lors de la passation de pouvoir, avec aucun mot sur son prédécesseur, c'est pour le moins désagréable, c'est de la goujaterie. Beaucoup ont été sidérés par ce comportement de Hollande qui a tourné les talon lors du départ de Sarkozy .Pas digne d'un "honnête homme".
Le gouvernement Ayrault
Des points très positifs comme la parité, c'est un progrès considérable qu'il faut louer.
Ensuite le renouvellement des ministres, avec beaucoup de têtes nouvelles, et hormis quelque erreur de casting comme Fabius, le retour d'une homme qui ne supporte pas l'Europe, l'équipe a tout pour travailler.
Dernier élément, la baisse des salaires du président et des ministres, ça plaît "au bon peuple" mais c'est de la démagogie,
Maintenant, dans le genre voilà ce que les médias auraient écrit si il avait été question de M. Sarkozy :
L'avion Air Sarko One a été utilisé par M. Hollande, mais les dirigeant socialistes n'avaient pas crié haut et fort que c'était une connerie et qu'il fallait le revendre.... Plus personne n'en parle.
Le salaire du Président de la République, on a beaucoup reproché d'avoir augmenté son salaire de 140% et il vient de le baisser de 30%, eh monsieur, pourquoi pas de 140% ? Non il ne le faut pas, ça c'était avant.
C'était notre rubrique "la mauvaise foi peut changer de camp".
Désolant, il n'y a pas d'autres mots avec J.L. Mélenchon qui s'en va dans le Nord défier la présidente du Front national. C'est du grand Guignol, et cela ne peut qu'éloigner les gens de la politique. C'est "The Voice" ou encore une sorte de télé réalité avec et c'est le plus grave, la presse qui va s'emparer de cela comme d'un grand show, et nous distiller jour après jour les pas de Mélenchon dans ceux de Le Pen.
 

16 mai 2012 : L'insulte en politique
 
Désolant, il n'y a pas d'autres mots avec J.L. Mélenchon qui s'en va dans le Nord défier la présidente du Front national. C'est du grand Guignol, et cela ne peut qu'éloigner les gens de la politique. C'est "The Voice" ou encore une sorte de télé réalité avec et c'est le plus grave, la presse qui va s'emparer de cela comme d'un grand show, et nous distiller jour après jour les pas de Mélenchon dans ceux de Le Pen.
Aussi, pour ma part; à mon modeste niveau, je ne parlerais plus de ce duel jusqu'au 17 juin inclus. Qu'ils fassent leur spectacle tous seuls.
François Hollande va honorer deux personnages de notre Histoire avec un grand H. Et le premier c'est le grand Jules Ferry, le père de l'Ecole publique obligatoire, gratuite et laïque, mais cet homme fut parmi les plus haïs, les plus insultés par les médias de l'époque, les années 1880. On va l'appeler "Ferry-Tonkin" ou "Ferry famine".
Voici ce que la presse de l'époque pouvait dire de lui :
"" Voilà un sale type que cet animal, c'est la plus grande crapule qui existe en France.... Ce que je serais content, le jour où on t'empoignera par les côtelettes et qu'on te traînera à l'égout, sale charogne !". (E.P. 21 avil 1889.).
Quant à Marie Curie, deux fois prix Nobel, elle eut aussi quelques difficultés avec la presse locale sur sa vie privée.
Tout cela pour dire que les insultes ça ne date pas d'hier, et que ce qui a été honnis peut être revu un jour... alors Nicolas Sarkozy qui fut insulté par les médias de manière continue (il y avait parfois mis du sien) peut espérer revenir au premier plan un jour chez les français ?

 
9 mai 2012 : François Hollande élu
 
François Hollande a gagné, il est notre Président de la République. Et je lui souhaite bonne chance. C'est la première fois depuis que je peux voter (en 1967, le droit de vote étant alors à 21 ans) que le candidat pour lequel j'ai voté n'est pas élu ... je dois vieillir !
F. Hollande et le PS au pouvoir, c'est dans l'ordre des choses, c'est l'alternance démocratique et cela fera du bien, quelque soit le résultat. Il faut que ceux qui ne gouvernent pas, mais qui ont des idées, qui font des propositions puissent un jour passer à la pratique. Ensuite, chacun verra.
J'ai trop entendu des "ya ka" , "ils ne font rien", "ils sont nuls".... parlant de la droite pour maintenant avoir certains de ces beaux parleurs à l'oeuvre.
Sarkozy battu, peut être que nous en reparlerons un jour, la politique est souvent cruelle mais elle peut aussi réserver quelques surprises.
La dernière fois que nous avons eu un président de la république de gauche avec une chambre de gauche c'était en 1988, il y a 24 ans, cela n'a pas laissé un souvenir impérissable. Quant à Jospin 1997 / 2002, j'en garde un souvenir impérissable, il a privatisé Aérospatiale et fait virer des dizaines de cadres de Bourges de cette entreprise qui est passée de 3000 à 1500 salariés.
Alors pour F. Hollande, attendons mais tous ces gens qui attendant et pensent que demain sera mieux qu'hier, ne sont-ils pas en dehors de la réalité économique. ?
Enfin pour terminer, je dirais que N. Sarkozy a fait des erreurs, surtout à mon sens dans son comportement, qui fut parfois totalement incompréhensible et indigne d'un président. Mais la façon dont il a été en permanence vilipendé, critiqué, dénigré, diffamé par les médias laisse un goût amer. Il a été traité souvent de manière injuste, appuyant sur des broutilles et évitant de parler de ce qui fut remarquable. Cela rappelle la presse à l'époque de Jules Ferry lui aussi honnis et aujourd'hui porté aux nues, il en fut de même pour Emile Zola.
Un premier coup de griffe pour terminer : F. Hollande n'est pas allé dimanche soir au Fouquets.... il était à Tulles et le retour sur Paris avec 4 avions dont deux Falcon 900 et un Boeing, (ce dernier selon TF1 étant réservé aux journalistes.... qui ne vont pas cracher dans la soupe ) c'était moins cher qu'une petite sauterie au Fouquets même avec ses riches amis ?
Premier petit cailloux dans la chaussure de F. Hollande.

2 mai 2012 : présidentielles, entre deux tours
 
Malaise avec certains médias, comme France 2 qui a proposée cette soirée électorale du premier tour totalement surréaliste, avec des discussions sur des estimations sortis des urnes fausses et gravement fausses et chacun a discuté sur ces erreurs graves, sans se préoccuper que d'autres instituts avaient des chiffres différents. Faute ou manipulation ?
Malaise avec certains journaux nationaux, comme l'Humanité qui fait l'amalgame entre N. Sarkozy et Pétain, alors poursuivons dans la même vague, et si je réplique que ce sont a cette époque, les amis de M Mélenchon, qui ont "béni" le pacte germano soviétique, vous répondez quoi ? C'est vrai que l'Histoire n'est plus une matière très enseignée.
Restons dans cette triste période, qui a reçu du régime de Pétain, la francisque ? Et qui fut un ami fidèle de René Bousquet, un des maîtres de l'Etat français de Pétain, et bien c'est M Mitterrand. Alors attention avant de prendre des faits historiques et de s'en servir comme ces médias qui se disent pourtant professionnels.
Trop c'est trop, et c'est bête dans une démocratie.
Ces derniers jours me rappellent mai 81, avec le même espoir de beaucoup, la même volonté de battre le président sortant, le désir de changement, même si au bout du compte, rien ne changera pour monsieur Toulemende ou madame Michu. mais c'est ainsi que se font les révolutions pacifiques d'une démocratie, et c'est tout de même plus acceptable que les "révolutions de 1830, 1848 ou 1871".
La bataille est rude entre les deux candidats, mais elle reste encore correcte, et chacun, dans son rôle et avec son tempérament, a la carrure d'un homme d'Etat. Je n'en dirai pas autant qu'une partie de leurs soutiens politiques parmi les plus proches.... et dire que ces pompiers pyromanes vont devenir ministres ou secrétaires d'Etat.
Il reste encore beaucoup à faire.
25 mai 2012 : présidentielles , premier tour
 
Pour ma part, pas de surprise avec le premier tour des Présidentielles. Sauf sans doute le score de Marine Le Pen, mais c'est un signe que nous ne comprenons pas les gens en difficultés, et qui, souvent viennent du milieu ouvrier, ou qu'ils sont sans travail et ils sont désemparés s'en vont à l'aventure, faute de trouver autre chose dans les grands partis républicains traditionnels.
C'est un échec collectif des gens qui ont une petite parcelle de pouvoir, qu'ils soient élus au niveau national, régional, départemental ou communal. Il nous faut chercher d'autres solutions en terme d'aide, mais aussi sur le plan économique et de l'emploi.
Redécrourir un nouvel humanisme avec plus de justice. Et cela n'est ni de droite ni de gauche.
 
Pendant quelques jours à Bourges, nous allons pouvoir changer d'atmosphère, avec le Printemps de Bourges, je reparlerais politique la semaine prochaine, à la veille du second tour.
 
 

18 avril 2012 : Henri Brisson, 100 ans après sa mort.
 
Elections c'est pour bientôt, mais je voudrais parler dans ce blog d'Henri Brisson.
Je connaissais ce personnage, de manière succincte ayant cherché à différencier il y a un certain temps, Eugène le maire de Henri le député.
mais je je savais pas la richesse intellectuelle et politique de Henri Brisson, et c'est ce que j'ai fait pendant une petite année. J'ai cherché, lu, relu des discours et finalement j'ai découvert un personnage, né à Bourges, mais totalement inconnu de ses concitoyens. Christophe Gratias m'ayant aidé pour retrouver sa maison natale rue des Arènes.
Il n'y a jamais rien eu d'écrit à ce jour sur Henri Brisson, hormis quelques lignes, trois ou 4 pages au plus.
Alors j'ai écrit un document qui sera déposé dans queques semaines aux archives municipales et départementales sur ce grand homme à qui notre République doit tant.
J'ai fait une conférence qui a atiré 30 personnes, et ... aucun élu, et aucun journaliste pour en parler....
Le même jour, j'ai eu au téléphone un journaliste du Berry Républicain qui ne s'intéressait qu'à la position de la plaque que la ville allait mettre pour les 100 ans de Henri Brisson, à la suite dune querelle sympathique avec un riverain.... Mais Henri Brisson, sa vie et ce que chacun lui devait : rien.
J'ai été surpris en bien cette fois, de la tenue de chacun lors de la pose de cette plaque commémorative, le jour des 100 ans après sa mort , avec la présence d'élus , du PS, de l'UMP, du Parti radical et du MODEM.
Et voilà, Henri Brisson retournera dans l'oubli, car le seul journal local de Bourges n'a pas fait un seul article sur "Henri Brisson et son action pour la République".
C'est assez décevant et heureusement que la ville et son maire ont mis cette plaque, car pour le reste, c'est calamiteux.
Il reste Internet et l'encyclopédie de Bourges

11 avril 2012 : les présidentielles
 
Elections présidentielles,Les élections présidentielles, puis législatives passées, le réveil sera difficile chez les militants quelque soit le résultat.
Quelle marge de manoeuvres dans les choix a faire ? Pas grand chose, malheureusement... Car c'est l'emploi qui est l'essentiel, et nul ne donne la moindre des solutions.
Car la croissance dont beaucoup parlent, elle ne se décrète pas, c'est un des grands mystère de notre époque, elle arrive quant on ne l'attend pas et on ne sais jamais pourquoi elle est là, ni quant elle repart, en dehors des grandes crises dues à une guerre ou à de grands événements planétaires.
Dans le même domaine, la campagne s'enlise au niveau des idées, après la viande Hallal, c'est le permis de conduire qui fait l'actualité.... Il y a une dette de 100 milliards d'euros, des millions de chômeurs, et on va traiter le permis de conduire !
De Gaulle traitait l'international, le nucléaire, la force de frappe, et l'association capital travail, et une certaine vision de la France, avec "Concorde" ou " France" dont les anciens étaient fiers.... le reste, c'était "l'intendance" et il disait "l'intendance suivra".

4 avril 2012 : les présidentielles
 
Elections présidentielles, ça occulte beaucoup de choses et il.y a un fossé entre l'attente de la population et les promesses électorales et surtout,avec ce qui sera fait, quelque soit le futur Président.
Il y a les extrêmes avec un SMIC a près de 2000 euros, ou la sortie de l'Europe, ou encore l'interdiction des licenciements... On peut aussi rouvrir les Ateliers Nationaux.
Il y a des candidats plus sérieux qui tiennent compte un peu des réalités du monde actuel.alors ce sont des promesses plus prudentes qui ne perturberont pas trop les français.
Et puis, il.y aura sans doute quelques changements a la marge mais symboliques, comme des salaires ou stock options particulièrement choquants.
Mais l'essentiel n'est pas la, et personne ou presque n'en parle, c'est la reindustrialisation, et là c'est le vide et le néant .... Et puis la dette et les dépenses publiques, peu en parlent et la France va a la catastrophe et le réveil sera brutal.
28 mars 2012 : le Principe de Peter
 
Voilà ce que j'avais écrit la semaine dernière )à cette même heure :
"Le drame de Montauban et de Toulouse bouleverse à la fois la France et modifie la campagne électorale.
Chacun a son commentaire et sur Internet, on trouve tout et n'importe quoi. Alors, avant que ne soit retrouvé ce tueur, pour le néophyte que je suis, il est urgent d'attendre et d'en savoir plus. Laissons la police faire son métier. Une pensée à ces 7 victimes tuées par un prédateur."
Et pour cette semaine , je change de sujet, car la campagne électorale réserve toujours des surprises, et pas seulement par la démagogie que l'on peut entendre de toute part, et principalement chez les extrêmes ... d'autant qu'ils n'on aucune chance d'être élus et de diriger le pays.
parmi les surprises, la suppression du mot "race" de la Constiturtion ....
C'est alors que j'étais en train de relire un petit ouvrage prêté par une amie intitulé "le principe de Peter" que j'avais lu il y a plusieurs décennies qui qui porte sur le fait que tout individu , dans toute activité, va vers son degré d'incompétence ,
Selon ce principe, « tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence ».
Il est suivi du « Corollaire de Peter » : « Avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité. »
Ce livre surprend et il devient aujourd'hui "incorrect" dans ses propos car voilà ce que j'ai pu lire :
".... Diverses espèces animales ont donc atteint leur niveau d'incompétence et ont cessé d'évoluer. C'est ce qui s'est produit dans de nombreuses sociétés et civilisations humaines. Certains peuples qui prospéraient dans un statut colonial, sous la tutelle de nation plus fortes, se sont révélées incompétentes une fois promus à l'indépendance"
D'autres nations, qui se gouvernaient avec compétence lorsqu'elles étaient des cités-Etats, des républiques ou des monarchies, se sont avérés incapables de survivre comme puissances impériales. Des civilisations que l'adversité et les difficultés faisaient progresser se sont avérées incapables de s'accommoder des contraintes du succès et de la richesse..."

21 mars 2012 : le drame de Montauban et de Toulouse
 
Le drame de Montauban et de Toulouse bouleverse à la fois la France et modifie la campagne électorale.
Chacun a son commentaire et sur Internet, on trouve tout et n'importe quoi. Alors, avant que ne soit retrouvé ce tueur, pour le néophyte que je suis, il est urgent d'attendre et d'en savoir plus. Laissons la police faire son métier. Une pensée à ces 7 victimes tuées par un prédateur.
 

14 mars 2012
 
Les élections présidentielles sont au somment, tout du moins dans les grands médias et en particulier à la télévision. En effet, dans quelques jours, ce sera la campagne dite "officielle" avec cette fois tous les candidats et surtout un temps de parole identique.
C'est le moyen de voir et de découvrir parfois de nouveaux personnages, et cela peut avoir un certain intérêt. Mais le plus souvent, c'est une galère pour le téléspectateur tant les propos sont insipides ou outranciers. mais c'est la rançon de la démocratie.
Alors il faut revenir à Bourges et trouver des thème porteurs. Celui de l'avenir du centre ville doit être fondamental car à un point presse d'étapes, il y avait tous les médias locaux, le Berry républicain, mais aussi deux radios locales et même la télévision !
En fait le centre ville de Bourges a une problématique voiture, même si il y a une diminution du nombres d'automobiles qui y circulent, ce qui est un paradoxe, lorsque l'on est à l'écoute des habitants qui n'y croient pas du tout.
Et puis, pour ma part, je souhaite que tout soit fait (donc davantage) pour le piéton en ville. Avec des "chemins piétons bien balisés, sur lesquels, les pavés, maintenus, ont été sciés", et parfaitement fléchés.
Et puis la place de la voiture, c'est de lui faire une place raisonnable, mais pas plus, et de travailler (quand Avaricum sera terminé) sur le devenir de la place Cujas qui ne demande qu'à être rendue, partiellement peut-être aux piétons, comme l'entourage de la cathédrale.
Quant à la rue Moyenne, tout est symbole et selon ce que nous en ferons, entre la voiture, le vélo et le piéton, ce sera bien le Bourges de demain.

7 mars 2012
Bourges et les élections a venir
Nous sommes le 7 mars 2012 et a 50 jours des présidentielles, comment cela se présente-il pour un "politologue" comme j'ai été présenté sur FR 3, jusqu'à ce jour, je n'étais qu'historien local.
A Bourges lorsque je rencontre des gens de droite, ce n'est pas l'euphorie,
- Il y a ceux qui croient dur comme fer que Sarkozy sera élu, ils sont très minoritaires, mais pour eux, souvent des personnes âgées, les sondages c'est du pipo, M Sarkozy avec tout ce qu'il a fait pour la France dans la période de crise sera réélu.
- Il y a toujours a droite ceux qui ont déja tourné la page : Sarkozy, c'est fini, il ne peut pas gagner. C'est ce que l'on entend le plus, mais attention il ne faut pas le répéter. Et puis de toute façon M. Hollande n'y arrivera pas.
- Il y a enfin ceux qui pensent que M. Sarkozy peut encore l'emporter mais à la condition qu'un crise grave éclate du coté de l'Iran ou d'Israël, das un tel cas, les francais ne changeront pas de president d'autant plus que M. Sarkozy est assez bon sur le plan international.
A gauche maintenant
- Pour la majorité des gens de gauche que je rencontre, en particulier du cote du PS, les élections, " c'est pliè", M Sarkozy ne peut plus l'emporter, et puis M. Hollande fait une bonne campagne.
- Il n'y a pas beaucoup de socialistes pour penser que leur poulain ne gagnera pas, mais ils sont très inquiet pour la suite. Comment faire dans la situation financière du pays, commet ne pas accumuler aprés quelques mois de pouvoir les déceptions et rancoeurs ?
Et ailleurs?
- Enfin, il y a ceux qui sont ni avec M. Sarkozy, ni avec M Hollande, et pour lesquels, PS et UMP c'est bonnet blanc et blanc bonnet.
Ils peuvent être de droite, amis de M de Villepin, ou partisans de M. Mélanchon, ils n'espèrent pas grand chose mais "ne peuvent plus voir" M Sarkozy, souvent pour des problèmes plus de comportement que de politique.
Et les erreurs faites par le président comptent pour beaucoup, le Fouquet qui le poursuit depuis 5 ans ne contribue pas a améliorer l'image. . Et puis c'est sans doute le président le plus critiqué, parfois le plus haïs par les médias depuis 5 ans...
Si, il avait remplacé le repas au Fouquet avec des patrons, par un apéro dans un local des restos du coeur avec des compagnons d'Emmaüs, et si le le demain, il avait posé une fleur sur la plaque ou fut assassiné Jean Jaures et qu'ensuite, il ait fait a la place se se dorer sur le bateau de M Bolloré une retraite dans une ancienne abbaye, a Noirlac ou à Fontevreau, nul doute que tout aurait été changé..
Mais on ne se refait pas et on ne refait pas l'Histoire.
Car en fait, tout est symbole.

29 février 2012 : la recherche frileuse
 
La France frileuse ou lâche ? C'est la question que l'on doit se poser, car il est un domaine où notre pays prend un retard considérable, c'est la recherche dans les domaines les plus variés.
Notre tout nouveau "principe de précaution" poussé à l'extrême par des ultra, minoritaires mais qui on l'oreille de tous les médias, lesquels ne demandent qu'à les écouter, bloque les recherches, c'est le cas les OGM, bien entendu, où notre pays est en train de devenir le seul sur la planète dans les pays évolués à ne faire aucune recherche dans ce domaine, c'est le cas des cellules souches, pour lesquelles, là encore nous seront "à la traîne", c'est le cas des gaz de schistes qui sont peut être à regarder avec beaucoup de recul, mais si l'on ne cherche pas de bonnes solutions, nous n'aurons pas beaucoup de chance d'aller très loin.
Notre pays a peur, peur de tout, peur de la technique, peur des médicaments qu'il prend, peur du réchauffement climatique, alors que tous ces éléments pourraient être maîtriser, pourvu que l'on s'en donne les moyens.
Cela me rappelle l'arrivée du chemin de fer, que de bon esprits refusaient car, les voyageurs allaient s'asphyxier dans les tunnels, et heureusement, dans ces années, il y avait des gens courageux, hommes politiques de la trempe d'un Henri Brisson qui allaient de l'avant.
Arrêtons d'écouter les oiseaux de mauvais augure, les pseudos scientifiques, ceux qui veulent revenir en arrière, que ceux qui ne veulent pas prendre de médicaments se soignent avec des tisanes, que ceux qui ne veulent pas de l'électricité nucléaires s'éclairent à la bougie, que ceux qui refusent la voiture se déplacent à pied, c'est leur choix et ils ont le droit de la faire, mais qu'ils nous laissent évoluer, qu'ils ne nous interdisent pas la recherche.
Le seul domaine où ils ne sont pas trop intervenus, ces "ultra", c'est dans la construction du LHR qui permettra de trouver le boson de Higgs, car ils n'y comprenaient rien, et ne s'y sont pas intéressé.
22 février 2012 = idem avec lettre de Fromion et Cosyns sur le même sujet.
15 février 2012 : MBDA et emploi
 
Réponse à Yann Galut sur MBDA à la suite des écrits de son blog :
Comment, avec des chiffres exacts réussir une opération qui frôle la malhonnêteté intellectuelle, et par là même se faire mousser et à démontrer que ce qui est bien, c'est moi, Yann Galut et ce qui ne va pas, ce sont les autres.
Alors il faut remettre des pendules à l'heure sur un sujet que je crois parfaitement maîtriser.
Dans le long propos sur MBDA par Yann Galut, il y a des phrases sur lesquelles je suis d'accord comme
"l’entreprise a perdu 823 emplois en 10 ans, de 2002 à 2012. "
"Je me refuse à l’idée d'abandonner ce site moteur pour notre Département."
Mais je pose deux questions :
1 = qui a créé MBDA ? Qui a donné en l'an 2000, Aérospatiale-Missile et donc l'usine de Bourges à monsieur Lagardère ? je vais vous le dire, c'est monsieur Jospin du Parti Socialiste, alors Premier ministre. Je rappelle qu'Aérospatiale étaitr une entreprise nationale et aujourd'hui MBDA est privée.
2 = Sur les chiffres d'effectifs entre 1997 et 2002, période socialiste, au cours de laquelle Mr Galut fut député, 1871 personnes étaient à Aérospatiale Bourges en 1997 et à la fin du mandat de M Galut, il y en avait 2040 soit plus de 169 personnes en plus, bravo monsieur Galut, quelle efficacité !
Mais derrière ce chiffre que se cache-t-il ? Et bien simplement que 450 personnes sont venus travailler de Châtillon sous Bagneux à Bourges et cela s'est fait à la suite de décisions prises en 1996, pour lesquelles, localement, ont oeuvré, M. Lepeltier, alors député, M. Deniau, alors Président du Conseil général, et M. Dubreuil qui était le directeur d'Aérospatiale Missiles. : nulle présence de M. Galut.
Et c'est cette décision qui permet alors à partir de 1997 et sur quelques années de faire venir, parfois dans la douleur plus de 400 personnes à Bourges.
 
Ensuite, que s'est-il passé, et bien Aérospatiale Missiles, avec ses 2000 employés est devenue MBDA, qui est aujourd'hui, vous ne le savez sans doute pas une société étrangère, et là, une restructuration s'est faite avec 280 travailleurs de Bourges qui ont ont été licenciés. Et monsieur Galut, vous étiez alors député.
Et je connais un peu le sujet, j'étais, avec plusieurs cadres de ma génération, dans ces gens de Bourges qui furent licenciés par cette nouvelle entité qui succéda à Aérospatiale Missiles à Bourges..
Alors bravo monsieur Galut, merci monsiieur Jospin.
 
Voilà de quoi remettre en ordre en période d'élections, ce qui est la vérité historique par rapport à vos propos dans le blog.
Quant à la situation actuelle, cette fois je suis bien conscient qu'après avoir envoyé "en Sologne" la fabrication de l'Exocet, faite jusqu'à ces dernières années au Subdray, la perte d'un bureau d'études est inquiétante, d'autant qu'il s'agit de la mécanique, un des points forts de Bourges.
Il y a donc très certainement aujourd'hui besoin de s'alarmer, et nul doute que chacun va s'y employer.
 
8 février 2012 la "civilisation nabatéenne"
Lever difficile dimanche matin, avec les radio qui reprenaient en boucle le propos de Claude Guéat, "toutes les civilisations ne se valent pas",
et suivaient les réactions du PS des verts ... etc.
Je restais sur le sujet me souvenant que la civilisation des égyptiens de la XIX ième dynastie était bien supérieure à la civilisation de nos celtes qui vivaient dans notre monde occidental actuel. Ils bâtissaient des Temples, des sculptures gigantesques et des peintures rafinées, alors que "nous", nous étions presque encore dans des grottes.... Je n'ai pas compris la polémique.
Plus tard, le texte complet arrivait :
".... pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique. En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation."
la le mot civilisation était sans doute pas très bon, car chacun interprétait cela comme une comparaison entre le monde musulman et nous, lorsque je parlais de philosophie on me répondait politique politicienne.
Alors je suis allé chercher mon pain et je suis passé chez mon boucher et tout le monde ne parlait que des propos de monsieur Guéant :
- Ah oui, me dit madame Michu, c'est bien vrai, d'ailleurs les gens d'Asnières, y sont pas comme ceux de l'Aéroport".... "Et puis monsieur Trucmuche timidement demanda, "mais c'est quoi une civilisation, vous savez, moi, je n'ai fait que la faculté du Bouillet", et un troisième, grognon et grignau rajoutait :" ils ne peuvent pas utiliser des mots que l'on comprend ?". Enfin, plus loin : "mon beau frère Marcel, je ne sais pas à quelle civilisation il était, mais il est c.. comme ses pieds".
Ceci n'est qu'une parodie, car ce que j'ai entendu, c'est très différent :
- " ce froid, ça me rappelle autrefois, mais j'ai froid dans mon logement de la rue le Brix"
- " et à mon âge, je dois faire attention, je sorts d'une gastro et j'ai peur qu'il neige, car pour marcher, que c'est difficile".
- " Quant je pense que mon petit fils n'a pas trouvé de travail ici, il vient de partir pour Paris, c'est pas une misère, ça ?".
Voilà ce que j'ai entendu.
Les civilisations, un sujet de philosophie intéressant, et je sens que l'on ne pourra pas bientôt plus utiliser ce mot, comme le mot "race" très utilisé par nos anciens, et qui a été supprimé de notre vocabulaire, remplacé dans les conversations par d'autres termes comme , ethnie, dynastie, peuple, sang, lignage, croisement. (dictionnaire de synonymes pour le mot race). Alors on utilise aussi espèce, et l'espèce humaine aujourd'hui est en bien mauvais état.
Quant aux civilisations, je suis surpris, car je crois que l'on doit pouvoir parler librement de la civilisation nabatéenne et en ouvrant Google, je lis : "Les Nabatéens, une étonnante civilisation Intelligente".
Alors je suis allé voir ce que disait Wikipédia qui, si ce n'est pas toujours exact, est très lue et je lis ainsi :
"La civilisation occidentale ou monde occidental désigne, dans une vision classique, une aire culturelle résultant de la civilisation grecque (pensée, science), de la civilisation romaine (droit) et de la culture chrétienne catholique et protestante. En revanche, pour une autre vision, elle est née avec la Renaissance, mûrit avec les Lumières du XVIIIe siècle contre le fondamentalisme de l'Église, se cristallise avec la Révolution industrielle du XIXe siècle, la colonisation européenne du monde, enfin avec les révolutions politiques du XXe siècle, qui ont instauré la laïcité et la démocratie parlementaire."
Un beau sujet de bac et on devrait trouverce thèmeau bac de juin prochain :
" selon vous, les civilisations se valent-elles ? Vous devrez argumenter votre propos avec des exemples venus de l'histoire".
1 er février 2012 : la désindustrialisation
Pourquoi quelques secteurs industriels fonctionnent encore bien, et que d'autres se sont écroulés ? Comment sommes nous arrivés a ne plus avoir d'industrie textile, vos cravates viennent de Chine comme vos chaussettes, les nappes et rideaux ont été faits au Bangladesh, les jupes des jeunes filles sont issues d'entreprises de Tunisie, les blues jeans arrivent du Maroc. Et a cote de cela, l'industrie aéronautique a pris la premier place dans le monde. Les Airbus supplantent les Boeing, et ils sont fabriques a Méaultes, Nantes, Saint-Nazaire et Toulouse et si les responsables m'avaient écouté dans les années 1990, Bourges serait aussi en train de faire des Airbus comme ce fut le cas a partir de 1974...
Pourquoi ça marche pour les avions et pas pour les chemises et autres polos ?
Parce que notre industries textile n'a pas été aidée par la recherche, et que le travail est rte très manuel, artisanal même et donc avec un coût très dépendant de la main d'oeuvre et chacun est allé la chercher dans des pays a très bas salaire.
Seule la recherche, l'automatisme, et l'utilisation de moyens informatiques pour l'aide a la création et pour la production pourrait inverser la tendance actuelle. Se moderniser et faire comme pour les avions qui ont inventé la CAO, la GPAO, les machines CN, les centres d'usinage, les machines automatiques a riveter....
Mais n'est-ce pas trop tard.

24 janvier 2012 : La notation AAA
Il y a 6 mois, qui parlait de la notation de la France et de AAA ? Personne, même pas mon banquier ! Et aujourd’hui qui sait ce que cela signifie ? Bien peu de monde.Et le fait d’être dégradé, nul n’en connaît les conséquences. C’est arrivé aux Etats Unis, et cela n’a rien changé.Et en plus les organisme de notation ne sont pas d’accords.
Car le plus important, ce n’est pas la notation d’une firme privée qui met des notes, c’est ce que nous sommes réellement. Et il n’y a pas besoin d’un tiers pour savoir que notre dette est considérable et cela depuis des lustres et notre balance commerciale est depuis moins longtemps déficitaire, nous achetons plus que ce que nous vendons.
mais comme nous sommes sceptiques sur tout, lorsque nous le proclamons que ces deux éléments fondamentaux sont pas bons et qu’il faut redresser la barre, personne ne nous croit. Lorsque cela vient d’une firme étrangère de notation, alors cette fois, c’est du sûr et l’on s’inquiète.
Nous n’avons pas pris de mesures, et diminuer pour les classes moyennes leur pouvoir d’achat ne va pas très bien passer, quant à la ré industrialisation, la recette est simple, mais alors, adieu aux écrans plats, aux I Phones, au panga, à nos chemises à 5 euros où à nos chaussettes à 2 euros les 3 paires. Je souhaite beaucoup de courage au futur président le 7 juin prochain, quant aux groupes de pressions, aux syndicats, aux retraités, profites des soldes pour acheter des bonnes chaussures car dans quelques mois vous aurez à défiler dans les rues pour manifester contre le plan de rigueur, de relance, d’austérité, …

15 janvier 2012 : L’IUFM vendue à l’Eglise …

Le musée de l’Ecole va fermer ses portes et s’en aller dans 6 mois dans les locaux de la bibliothèque des Quatre Piliers. C’est dommage, mais je n’ai pas trouvé (d’autres non plus) de solution acceptable, en particulier sur les travaux nécessaires de cet ensemble immobilier, le coût estimé était considérable, et en plus pour maintenir l’accès au public, il fallait effectuer des modifications très importantes sur l’entrée afin d’accueillir les personnes à mobilité réduite? Quiconque connaît ce lieu sait que c’était pratiquement impossible.
Aussi, face à ces difficultés, la situation était inextricable et sauver l’ensemble de ce qui était présenté, fut à mon sens, l’essentiel.Le musée était sauvé même s’il changeait de lieu.
Et en Conseil municipal ou dans la presse, ce furent des critiques acerbes de mes collègues de l’Opposition, j’aurais presque cru entendre “Jules Ferry, revient, ils sont devenus fous”, critiques dans tous les sens, mais l’Opposition n’est-elle pas là pour s’opposer ?
Et puis quelques semaines plus tard, je vais apprendre que l’IUFM, ce haut lieu de la formation des Instituteurs, les hussards de la République, était à vendre et fut vendue, non pas pour une opération de logement sociaux, comme cela aurait pu être le cas, mais pour deux écoles catholiques, l’acheteur étant … le diocèse de Bourges; Oui, les laïques du Conseil général qui possédait l’IUFM ont vendu ce symbole à une école catholique !
“La laïque vendant ses biens à la calotte”, pour reprendre les termes de la Troisième république, je pense effectivement comme me l’a dit un ami, Jules Ferry, le petit père Combes, et j’ajouterais, notre compatriote, Henri Brisson ont du tous trois se retourner dans leur tombe.
les donneurs de leçon d’un jour devraient apprendre ce qu’est un boomerang.

10 janvier 2012:  Le musée de l'Ecole a Bourges
Le musée de l'Ecole va fermer ses portes et s'en aller dans 6 mois dans les locaux de la bibliothèque des Quatre Piliers. C'est dommage, mais je n'ai pas trouvé (d'autres non plus) de solution acceptable, en particulier sur les travaux nécessaires de cet ensemble immobilier, le coût estimé était considérable, et en plus pour maintenir l'accès au public, il fallait effectuer des modifications très importantes sur l'entrée afin d'accueillir les personnes à mobilité réduite? Quiconque connaît ce lieu sait que c'était pratiquement impossible.
Aussi, face à ces difficultés, la situation était inextricable et sauver l'ensemble de ce qui était présenté, fut à mon sens, l'essentiel.Le musée était sauvé même s'il changeait de lieu.
Et en Conseil municipal ou dans la presse, ce furent des critiques acerbes de mes collègues de l'Opposition, j'aurais presque cru entendre "Jules Ferry, revient, ils sont devenus fous", critiques dans tous les sens, mais l'Opposition n'est-elle pas là pour s'opposer ?
Et puis quelques semaines plus tard, je vais apprendre que l'IUFM, ce haut lieu de la formation des Instituteurs, les hussards de la République, était à vendre et fut vendue, non pas pour une opération de logement sociaux, comme cela aurait pu être le cas, mais pour deux écoles catholiques, l'acheteur étant ... le diocèse de Bourges; Oui, les laïques du Conseil général qui possédait l'IUFM ont vendu ce symbole à une école catholique !
"La laïque vendant ses biens à la calotte", pour reprendre les termes de la Troisième république, je pense effectivement comme me l'a dit un ami, Jules Ferry, le petit père Combes, et j'ajouterais, notre compatriote, Henri Brisson ont du tous trois se retourner dans leur tombe.
les donneurs de leçon d'un jour devraient apprendre ce qu'est un boomerang.


  
 

 

 

 

  Ecrivez vos remarques, vos demandes de renseignements : roland.narboux@wanadou.fr
  Ajouter un commentaire