RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

Que dit le sieur Cathérinot en 1695 ?

 

"Bourges souterrain", de ce que l'on en sache, est une locution qui se retrouve dans les ouvrages de Cathérinot, il écrit cette phrase :

" Cette ville est creuse comme un clapier et suspendue sur des caves comme Thèbes en Egypte et Chartres en France ".

Dans son ouvrage, Bourges Souterrain, Cathérinot se fonde essentiellement sur des constats de personnes qui ont fait construire leur maison et dans les trous ainsi réalisés, différents éléments anciens ont été découverts.

Ce sont beaucoup de pièces de monnaies gallo-romaines, de carreaux de faïence, ou encore de sculptures. Le document est intéressant, car il évoque aussi la découverte en 1660 d'un trésor de "quelques cents pièces d'or, qui avaient cours en 1450". Il parle de ce qu'il connaît puisque l'on retrouve cette phrase : "L'Hôtel de la Haye, à présent de Champroy, rue de Montchevry est en partie soutenue de cave sur cave. C'est la maison où je demeure".

Il insiste aussi sur les restes de colonnes cannelées de l'époque gallo-romaine, et donne une intéressante théorie pour les caves situées le long du rempart. Cathérinot écrit " les rues de Narette, Paradis et Jacques Cœur , sont bordées de logis du côté des anciens murs. Mais les caves de ces logis pourraient servir de Greniers à ceux qui font bâtir dans les anciens fossés rue de Bourbon, de Mirebeau et des Arènes". Ainsi les caves des uns pouvaient être les greniers des autres !